Comparons les différents types de pompe à chaleur

Comparons les différents types de pompe à chaleur

La pompe à chaleur est l’un des types de chauffage les plus économiques et écologiques. Il en existe quatre sortes : eau-eau, air-eau, terre-eau et air-air. Mais comment savoir laquelle choisir? Dans cet article, nous listons leurs principales différences, leurs avantages et leurs inconvénients. 

La pompe à chaleur, on n’a plus besoin de la présenter! Elle permet non seulement de se chauffer, mais aussi de se rafraîchir! Elle puise son énergie à l’extérieur (dans une nappe d’eau, dans l’air ou dans le sol). Pour savoir quelle pompe à chaleur correspond le mieux à vos besoins, il est nécessaire de les décortiquer une par une.

Pompe à chaleur eau-eau

Cette première pompe à chaleur vous sera très utile si votre habitation se trouve dans une zone avec des nappes phréatiques, soit des nappes d’eau souterraines. Ce système puise la chaleur dans la nappe et l’utilise pour le chauffage central de la maison. C’est la pompe à chaleur qui a le plus de rendement.

Pour entrer plus dans les détails, il faut forer deux puits aux alentours de l’habitation (à une profondeur se trouvant entre 25 et 150 mètres en fonction de la composition du sol). Dedans, on installe un puits de pompe et un puits de retour.

Dans le premier puits, la nappe phréatique est pompée jusqu’à l’évaporateur de la pompe à chaleur. Ensuite, l’appareil puise la chaleur de l’eau et une fois que l’eau est refroidie, elle est à nouveau rejetée vers la nappe phréatique.

Il est important que l’eau de la nappe n’entre jamais en contact avec l’air. C’est pour cela que des professionnels s’occupent de rentre les tuyaux bien étanches.

Avantages :

  • Rendement élevé,
  • Ne prend pas beaucoup de place,
  • L’eau pompée peut être utilisée pour les toilettes ou le tuyau d’arrosage du jardin,
  • En été, le système peut faire office de climatisation.

Inconvénients :

  • Forages coûteux,
  • Autorisation nécessaire.

Pompe à chaleur air-eau

L’installation de la pompe à chaleur air-eau est assez simple et économique. C’est grâce à un compresseur, un évaporateur et un condenseur que le procédé à lieu. Elle est globalement assez rentable, sauf peut-être en hiver, lorsque l’air naturel est froid. Dans ce cas, la pompe à chaleur a du mal à capter de l’air chaud à l’extérieur. C’est dans ces moments là qu’il faut prévoir un système de chauffage supplémentaire, qui soutient la pompe à chaleur. Notez que la pompe à chaleur air-eau peut être utilisée pour chauffer l’eau sanitaire.

Elle chauffe le chauffage central à basse température. De ce fait, avec ce système, le mieux est d’utiliser un système de chauffage par le sol ou par les murs. Des radiateurs spéciaux basse température sont également conseillés.

Avantages :

  • Facile à installer,
  • Peu de frais d’installation,
  • Économique,
  • Écologique.

Inconvénients :

  • Rendement dépendant de la température extérieure,
  • Rendement moins important que les pompes à chaleur géothermiques (terre-eau).

Pompe à chaleur terre-eau

Aussi appelée pompe à chaleur géothermique ou eau-sol, la pompe à chaleur eau-terre puise la chaleur directement dans le sol. Elle l’utilise ensuite pour chauffer l’eau du système de chauffage. La température du sol va de 8 à 12°C tout au long de l’année, ce qui fait de la pompe à chaleur eau-terre une des plus intéressantes.

Pour puiser la chaleur du sol, on installe plusieurs capteurs dans le jardin, enfouis à une certaine profondeur grâce au forage. Ensuite, la chaleur circule dans la maison grâce à des émetteurs qui y sont installés.

Les capteurs de chaleur sont installés dans le jardin, à minimum 1,5 mètre de profondeur. Parfois, on peut opter pour des sondes qui descendent jusqu’à 100 mètres (dans ce cas, un forage est nécessaire). Tout dépend de la surface disponible et de la composition du sol.

 

Avantages :

  • Chaleur constante tout au long de l’année,
  • Pas d’émission de CO2,
  • Source naturelle d’énergie
  • Énergie inépuisable,
  • Chauffage en toute autonomie,
  • Faibles coûts.

Inconvénients :

  • Surface importante nécessaire pour placer des capteurs horizontaux,
  • Étude géologique nécessaire pour des capteurs verticaux (sonde),
  • Autorisation nécessaire dans certains cas.

Pompe à chaleur air-air

Cette pompe à chaleur est similaire à la pompe à chaleur air-eau, à peu de choses près. Tout comme elle, elle a un bon rendement et puise la chaleur dans l’air extérieur. La différence est que la chaleur collectée est branchée au système de ventilation de la maison, et non au chauffage central. Elle peut faire office de climatisation en été.

Dans une pompe à chaleur air-air, on trouve deux unités qui travaillent ensemble: l’intérieure et l’extérieure. Le premier aspire l’air et le fait chauffer, il est souvent placé au sol, à un mur ou encore sur un toit plat.

Le second se charge d’expulser l’air chaud (ou froid lorsque la fonction climatisation est enclenchée). Il est souvent installé au sol, au mur ou au plafond.

Avantages :

  • Bon marché,
  • Rapide,
  • Polyvalent (climatisation en été et chauffage en hiver),
  • Facile d’installation,
  • Écologique.

Inconvénients :

  • Peu de rendements lorsqu’il fait froid,
  • Chauffage complémentaire nécessaire,
  • N’est pas compatible avec un chauffage existant ou un chauffage par le sol.

Si vous désirez plus d’informations concernant les pompes à chaleur, n’hésitez plus et contactez-nous!

Fermer le Menu